1. > Voir le keynote...

    ANNEXE-P

    Par Jérôme Chenal et Antoine Voisard

    Le projet développe une simplicité architecturale, sans artifice, menant à une forme compacte. De la grande échelle aux détails constructifs, le bâtiment se veut économe, se basant exclusivement sur des principes simples, largement éprouvés dans la construction. Mais au-delà des considérations formelles, constructives et expressives, la forme s’articule autour de trois «manières de faire» architecturales complémentaires qui permettent sa juste compréhension. Il s’agit de :

    La mise en valeur de l’existant.

    Si les premières étapes de construction du complexe de l’école n’ont pas une qualité architecturale appelant une attention particulière, il n’en est pas de même pour l’ultime agrandissement. Il s’impose alors de le souligner et de le mettre en valeur, en évitant des architectures trop «bling-bling» ou trop singulière. Le projet se développe ainsi en retrait, en plan et en coupe, comme une annexe – même si sa taille est importante – qui vient prendre place aux côtés d’un bâtiment principal.

    Le maintient des extérieurs.

    L’implantation du projet permet de garder non seulement les aménagements extérieurs (places de stationnement), mais également le schéma des circulations. En ce sens, il ne vient pas «troubler» l’ordre actuel, mais l’utilise. Il met donne l’importance qu’il convient au passage menant au jardin du bâtiment principal.

    Le potentiel de développement.

    Le projet permet un développement, au Nord, qui s’inscrit dans les deux idées précédentes (mise en valeur de l’existant et maintient des extérieurs). A la fois en étape, ou d’un bloc, les développements ultérieurs sont possibles. Les circulations du projet sont généreuses dans cette perspectives, sans toutefois être sur-dimensionnées. La typologie du projet avec des salles au Sud et les circulations au Nord permet aisément ce développement.

 
  1. UN ESPACE DE FORMATION ET D’APPUI TECHNOLOGIQUE à Porrentruy (JU)

  2. 2009 -